On rattrape le retard. Du moins on essaye ;)

J'aimerai bien te raconter les faits dans l'ordre chronologique mais il me faudrait commencer par mon tatouage, et là c'est la panique , je n'ai pas les photos du jour même sous la main.... Et je n'ai pas vraiment la possibilité d'en faire sans me prendre la tête ! Donc je vais faire un peu n'importe quoi dans le temps et je vais me faire des post it pour me rappeler ce que j'ai raconté et oublié . ;)

C'est qui est amusant, c'est que mon dernier article ici parle de ma soirée dans un pub, avec des artistes tatoueurs en pleine création artistique. L'un d'eux m'a bien évidemment tatouée le mois suivant. Mais le plus amusant c'est que dans cette foule se cachait mon futur amoureux. Le hasard .... Nous avons passé cette soirée dans la même salle, à nous croiser sans cesse pour regarder les toiles, et nous ne nous sommes pas vu. Il y a quelques temps, en regardant des photos, je l'ai vu sur une des miennes ! En même temps, un gars de 2m chauve à lunette au bar , impossible de le louper sur la photo! Et il nous aura fallu attendre une année pour nous rencontrer et tomber en amour. 
Bref, ça , c'était la petite histoire marrante et incongrue que la vie nous réserve souvent. 

Du coup... du coup....
De quoi te parler aujourd'hui?
Bon, je vais rester sur 2015, c'est sûrement le plus facile.
Qu'ai-je fais durant ces 12mois ci?

Et bien, j'ai pas mal travaillé déjà. J'ai enchainé les remplacements en EHPAD et j'ai décroché un contrat CAE au final. Je n'ai pas terminé ce contrat puisque j'ai intégré la formation de L'IRTS pour passer mon DEAMP.
Ca fait beaucoup de lettres non ? Pour te simplifier la vie: J'ai travaillé dans un maison de retraite, auprès de personnes âgées donc, le plus souvent au ménage et de temps en temps aux soins, puisque je suis auxiliaire de vie diplômée également. C'était un emploi bien pratique car juste à côté de la maison et mes horaires étaient en décalé avec ceux de ma mère qui y travaille également, donc pour garder les enfants c'était juste parfait.

Bien entendu on ne me tient pas enfermée ! J'ai pas mal bougé. 
Avec une excellente amie, nous nous sommes fait un #beertourinBelgium, un weekend bière en Belgique pour passer 3 jours chez mon âme soeur, ma Mo'Li' adorée.
J'ai quelques fois pris le temps d'aller à Lyon voir ma PoOme et sa soeur Mahiko. Lyon est une ville que j'adore. Cette ville est sublime, j'aime ses rues, son histoire, son ambiance, tout. 
Et j'ai eu la chance de passer un weekend à Paris, pour assister au concert de Miyavi au Bataclan. J'ai visité les catacombes, Notre Dame, le Quai Branly, Le Petit Palais , des expos magnifiques à chaque fois. Bref, un weekend fabuleux grâce à une amie extra.
Je prendrai le temps de fouiller mon disque dur, logiquement toutes les photos y sont . 
Et puis il y a la Lorraine où j'ai passé pas mal de weekend ainsi que les vacances de juillet avec les enfants. J'ai des tonnes de photos. Il y a pas mal de choses à y voir, je n'ai pas eu assez de temps pour tout voir. L'Allemagne est toute proche et regorge de choses à découvrir. Vraiment, je regrette certaines visites que j'aurai adoré faire, mais je me fais confiance et j'y retournerai.

Pour te parler de la Lorraine, il me faut t'expliquer le pourquoi. Et du coup, j'ai peur que cet article ne prenne pour toi l'apparence d'une lettre de confession sur ma vie sentimentale ! MDR :)

La Lorraine. Et bien j'y ai un ami, du moins j'y avais. J'ai fait la sotise de céder à ses avances, en sachant que lui voulait réellement du sérieux et se caser. Je n'ai jamais eu cette optique à la suite de mon divorce. Après avoir passé 20 ans avec le même homme, et tout ce que cela m 'a imposé, je ne voulais pas retomber dans une histoire de couple. Il le savait... Mais il a toujours garder cet espoir que je changerai d'avis... Nous n'avions pas du tout les mêmes objectifs, et sûrement pas les mêmes sentiments. Je le regrette aujourd'hui car j'ai perdu un bon ami, pour moi notre relation ne pourra pas redevenir ce qu'elle était. Et d'un autre côté j'en ai bien profité car j'ai pu aller dans une région où je n'aurai pas eu l'idée de me rendre. Et tout simplement, à ce moment là, j'étais bien plus dans l'optique de profiter de ma vie retrouvée et m'amuser que de me poser. Et  ça, je me suis bien amusée :D C'est de cette façon que j'ai ressenti et vécu cette reltaion, trop intrucive, trop pesante pour moi. J'étais dans un état d'esprit où il fallait juste m'accepter et non pas me faire de sermonts et vouloir m'imposer d'obligations.... D'ailleurs, je crois que malgrès tout, je suis encore un peu restée coincée dans ma crise tardive d'adolescence !  

A côté de cette histoire, il est vrai que 2015 m'a apporté beaucoup dans la compréhension de moi-même. Sur mes attentes, mes envies, mon moi profond et mon moi tout court. J'ai appris énormément de choses aux travers d'expériences diverses à différents niveaux. Je me rends compte que durant cette année ci j'ai appris à mieux me connaitre, mieux m'appréhender. Sans le vouloir , sans m'en rendre compte, je me suis cherchée pour trouver une authentique confiance en moi. (Je n'en suis pas loin! ) J'ai découvert pas mal de choses cachées dont je ne soupçonnais pas l'existance, et je ferai encore des découvertes car j'évolue et change, m'accepte et m'assume au mieux que je peux et au grès de mes changements. Mais durant cette année 2015 j'ai fait pas mal de constats sur moi-même, des choses plus ou moins facile à accepter et ancaisser, je me suis épanouie en m'ouvrant plus à la vie et surtout à moi-même. c'est un constat indéniable.

Il est difficile de concevoir pour les gens qu'une femme adulte, responsable et mère puisse ne pas avoir envie de vivre avec un homme, de refonder un foyer classique, de chercher un nouveau père à leurs enfants, et je passe tous ces clichés. J'en ai parlé il y a quelques jours avec une amie. Elle est dans le même cas que moi, fraichement divorcée et maman, en couple mais ne vit pas avec son homme. Alors oui ils nous manquent souvent le soir ou au repas, mais non on aime cette solitude. On aime se savoir libre de faire ce que bon nous chante quand ca nous chante. Et si là je veux partir à la plage? Et bien j'y vais ! Je n'ai pas à réfléchir si mon homme va rester seul, si il veut venir, ou n'importe quoi d'autre car il n'est pas là !!! Et surtout on aime ne pas avoir de compte à rendre, de ne pas se sentir dépendante. Une femme ne s'investit pas de la même façon dans un couple qu'un homme. Je parle de ce que je connais pour ma propre expérience et de celles des copines avec qui je parle et observe. Alors oui aujourd'hui je parle de vivre avec l'homme que j'aime, mais je réalise aussi la chance d'avoir un homme qui conçoit mon besoin de moments sans lui et surtout qui accepte mes goûts et me pousse à suivre mes passions. J'ai besoin de partir un weekend faire la folle avec mes copines? Ben vas-y ma chérie! Jusqu'à maintenant je n'ai connu que reproches et galères quand je voulais un espace à moi. De plus, j'ai la chance également d'avoir rencontré un homme qui a suffisemment confiance en lui pour avoir totalement confiance en moi. Il ne s'impose pas dans ma vie, dans mes relations, ne cherche pas à tout connaître et tout contrôler. Je peux rester moi-même, c'est un réel soulagement. Je ne joue plus de rôle différent, je ne cache rien au final, ni dans mes actes, mes pensées et finalement je reste moi. Je pourrais bien sur pousser la réfléxion bien plus loin,  il y a tellement de choses à dire sur la vie de couple... Au final, c'est juste que je m'y sens prête aujourd'hui même si cela reste effrayant. Il est si facile de replonger dans les anciennes habitudes, mais je garde confiance, j'ai enfin compris que changer de type d'homme c'est déjà un pas en avant ! J'en ai donc fait un énorme!!! J'ai aujourd'hui à mes côtés un homme qui cumule tout ce dont j'ai besoin pour me sentir heureuse et épanouie. Alors parler sereinement du futur est facile. Je reviendrai parler de tout ça dans quelques années et j'espère avoir fait le bon choix. Rencontrer une personne qui est le parfait complément de soi-même est une chose effrayante et apaisante.

Être femme et mère, c'est compliquée. On ne veut pas imposer un homme à ses enfants et l'inverse non plus. Mais on veut notre équilibre. Trouver un équilibre entre vie de mère, vie de compagne et vie de femme, c'est trop galère! J'ai compris que cela ne sert à rien de chercher, il y a un moment où tout se fait seul sans que l'on ne s'en rende compte. Personne ne veut forcer les choses et c'est la que tout arrive sans prévenir. Cette fusion entre ces 3 parties de moi sont en train de se mettre en place, surement et tranquillement. Alors oui c'est apaisant de se sentir comprise, épaulée, aimée. Mais c'est effrayant de voir à la vitesse à laquelle on s'habitue à cette situation. Le cerveau s'adapte bien trop vite au coeur quand tout colle à la perfection. Pourtant ce fichu cerveau nous a dit combien de fois avant de faire attention à ne pas écouter le coeur (ou le corps ! mdr ) ? Et quand il faut rester vigilant il se barre! Bravo petit cerveau ... Bref, je prends des risques pour mon bonheur <3


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le petit récap.

En retard ....